Accueil                    Nettoyage de capteur                Infrarouge                    Sous-marin           Escalade              Notre équipe
     
Caméras film            Caméras numériques                Caméscopes                 Flashs électroniques            Contactez-nous


Informations techniques:  L'obturateur - L'objectif - La lumière - l'humidité

  Votre caméra numérique est un ensemble complexe  de circuits électroniques qui produira un fichier informatique à partir d'une image formée par l'objectif  
sur un capteur numérique. Ce capteur est composé de milliers de petites cellules photoélectriques dont chaque tiers sont préréglées pour chacune des couleurs
primaires, soit, le rouge, le vert et le bleu. Cela signifie qu'un capteur de 6 mégapixels n'aura une résolution effective que de 2 mégapixels. De plus, pour
doubler la résolution d'un capteur, il ne suffit pas de doubler les mégapixels mais bien de les multiplier par 4, car ici on parle d'une surface et non d'une linéarité.
Ce qui signifie que le double de 6 mégapixels n'est pas 12 mégapixels mais bien 24 mégapixels.

Tout cet ensemble est aussi extrêmement fragile au chocs, à la poussière et à l'humidité, il faut donc manipuler votre caméra avec soin surtout pour ce qui est
des plus petits modèles qu' on appelle souvent "point and shoot". Il y a des modèles plus évolués, les "bridge" caméras, qu'on appelle ainsi en raison du fait
qu'ils représentent un intermédiaire entre les plus petits modèles et les modèles plus professionnels. Ces "bridges" pourtant très performants, sont malheureusement
sous-estimés du public, la plupart du temps, ils combleraient la grande majorité des attentes de la plupart des photographes car certains d'entre eux, en plus d'avoir
des objectifs zoom intégrés avec des puissances allant jusqu'à 18 X, peuvent aussi prendre des photos en rafale jusqu'à 15 images par secondes. Ces modèles
sont aussi plus robustes et de meilleure qualité tout en étant beaucoup plus légers que les réflexes.

Pour ce qui est des modèles réflexes avec objectif interchangeable, bien qu'ils soient un choix nécessaire pour les professionnels, beaucoup d'amateurs aux besoins
plus exigeants l'ont aussi adopté surtout à cause de la grande variété d'objectifs et d'accessoires beaucoup plus performants qu'on peut y adapter. Ces modèles
offrent aussi une meilleure image que les plus petits modèles ayant le même nombre de mégapixels, ceci étant dû au fait que le même nombre de mégapixels sont
étendus sur une plus grande surface réduisant la proximité des pixels entre eux et donc leur capacité d'interférer les uns sur les autres ce qui réduit ce qu'on appelle
le "bruit" .


Quelques conseils

Les chocs
Votre appareil est très sensible aux chocs et aux vibrations, particulièrement les petits modèles avec objectif intégré rétractable. Les composante du bloc optique
qui compose l'objectif intégré sont en plastique assez flexible et permettent une certaine flexion, souvent, après un choc, les guides se seront désenlignés et nous
pourrons y remédier mais dans le pire des cas, un des guides interne se sera cassé nécessitant ainsi, le remplacement du module au complet.

L'humidité
En météo, le point de rosée se définit comme étant la température à laquelle on doit abaisser une masse d'air pour que son taux d'humidité atteigne 100%. Ici,
ce qu'il faut comprendre c'est que 2 volumes semblables d'air ayant un taux d'humidité relative de 50% chacun, mais ce, à des température différente, par
exemple l'un à + 20 degrés et l'autre à - 20 degrés, celui à + 20 degrés contiendra beaucoup plus d'eau que celui à - 20 degrés. C'est pourquoi, un verre
contenant de la glace verra de la condensation se former autour de lui car l'air avoisinant le verre en question, subira un abaissement de température atteignant
ainsi son point de rosée libérant son excès d'humidité sur le verre. 

Lorsque vous retournez dans la chaleur et le confort de votre foyer après une journée passée au froid à l'extérieur, votre caméra devient le verre, ainsi, tout
l'air que vous laisserez circuler autour, et par infiltration dans l'appareil, cet air atteindra rapidement son point de rosée et y condensera son excès d'humidité.
La meilleur protection est d'envelopper votre appareil dans un sac de plastique, et ce,  avant de rentrer à l'intérieur, ainsi, votre appareil pourra se réchauffer
dans un volume d'air sec qui ne pourras pas provoquer de condensation.  


La poussière et le sable
Le sable et la poussière entreront dans votre appareil avec une facilité vraiment déconcertante. Ces particules sont, le plus souvent, charriées par le vent, on
peut alors prendre un sac de plastique auquel on aura perforé 2 petits trous au fond, par lesquels on fera passer la courroie, ainsi, lorsque l'on portera la
caméra au cou, celle-ci demeurera enveloppée dans le sac retourné vers le bas, on ramène simplement le sac vers le haut pour découvrir l'appareil pour
notre prise de vue, et on le rabaisse simplement après. C’est là, la meilleure protection contre la poussière et le sable. Les étuis souples ne protègent surtout
que pour les chocs. 


Ci dessous, un connecteur plat comme on retrouve dans la plupart des caméras. Il y serait facile de l'endommager par l'humidité.


contact4